La chlamydia est une maladie sexuellement transmissible causée par la souche bactérienne connue sous le nom de “chlamydia trachomatis”. Cette IST bactérienne est de loin la maladie la plus fréquente de ce type en France. En fait, la chlamydia est si répandue que le nombre total de nouveaux cas de cette infection bactérienne rapportés annuellement est à peu près égal au nombre de cas déclarés de toutes les autres MST bactériennes combinées.

Mais, malgré ses effets et ses symptômes, la chlamydia peut être difficile à identifier à moins que vous ne participiez régulièrement à des tests d’IST. La raison derrière cela est la nature souvent asymptomatique de cette maladie, en effet, beaucoup de gens peuvent lutter contre la chlamydia pendant de longues périodes sans même le savoir. Plus spécifiquement, jusqu’à 50% des hommes touchés et 80% des femmes touchées ne présentent absolument aucun signe d’infection, ce qui rend la maladie indétectable jusqu’à ce que les symptômes se manifestent et même quand ils le font, sans un test de chlamydia approprié , elle peut facilement être confondue avec d’autres maladies affectant les organes génitaux et le système reproducteur.

Le contenu de la page

La chlamydia : les symptômes ne se manifeste pas, il y-a-t-il danger ?

Comme mentionné, la chlamydia peut demeurer complètement asymptomatique pendant de longues périodes, mais cela ne la rend pas moins dangereuse pour la santé ou moins contagieuse. En fait, le nom même de chlamydia est lié à un mot grec ancien χλαμύδα qui signifie «manteau». Ce choix a été fait, en partie, parce que cette infection a la capacité de “se cacher” dans les cellules de l’hôte, voir aussi chlamydia définition, passant ainsi inaperçue pendant de longues périodes. L’absence de symptômes ne doit jamais être interprétée comme l’absence de la maladie, surtout si elle a déjà été diagnostiquée (avec un test d’IST par exemple). Les cas asymptomatiques peuvent entraîner les mêmes complications de santé que les cas où la maladie est apparue tôt. Si elle n’est pas traitée, comme cela est souvent le cas lorsque elle est asymptomatique, la chlamydia peut non seulement être transmise à d’autres, mais aussi causer des problèmes d’infertilité, des infections secondaires et des complications.

C’est pourquoi il est très important de faire régulièrement des tests IST, car c’est le seul moyen fiable de savoir avec certitude si vous êtes infecté ou non. Avec une détection précoce, la chlamydia peut être traitée facilement et l’infection peut être éliminée de l’organisme avant qu’elle ne puisse se propager ou causer des dommages permanents.

Quels sont les symptômes de la chlamydia chez les femmes ? 

Les symptômes de la chlamydia chez les femmes comprennent :

  • Miction douloureuse
  • Changements dans les pertes vaginales (changements de consistance ou de couleur)
  • Douleur pelvienne, avec l’infection pelvienne
  • Douleur dans le bas-ventre
  • Saignements et douleurs pendant ou immédiatement après le rapport sexuel
  • Saignement entre les périodes
  • Périodes menstruelles plus intenses

Quels sont les symptômes de la chlamydia chez les hommes ? 

Chez les hommes, les symptômes de la chlamydia peuvent inclure :

  • Douleur dans les testicules
  • Douleurs urétrales, irritation ou sensation de brûlure
  • Miction douloureuse
  • Écoulement du pénis1

Symptômes dans d’autres parties du corps ? 

C’est possible. Les symptômes exacts que l’on pourrait ressentir dépendront de la nature de la transmission mais aussi de l’endroit où la transmission a eu lieu. Par exemple, certaines personnes peuvent développer une conjonctivite si leurs yeux entrent en contact avec des fluides corporels porteurs de l’infection. Les symptômes comprennent alors une rougeur des yeux, ainsi qu’une irritation, un gonflement et une présence de décharge.

D’un autre côté, si la transmission se produit par le biais du sexe anal, la personne affectée peut remarquer une douleur, une irritation et un écoulement rectal. De même, la chlamydia transmise par voie orale peut causer une infection de la gorge par la chlamydia. Cependant, cette condition est généralement asymptomatique.

Confondre l’infection avec une autre maladie sexuellement transmissible

Un certain nombre d’IST, en particulier celles provoquées par des IST bactériennes, peuvent produire des symptômes très similaires à ceux de la chlamydia, de sorte qu’une mauvaise identification de la maladie n’est pas aussi rare qu’on pourrait le supposer. Par exemple, la gonorrhée, une autre MST bactérienne, peut également être asymptomatique chez une partie des personnes atteintes et peut aussi causer des changements dans les pertes vaginales (couleur, texture), la présence de sécrétions péniennes, des douleurs urinaires ou des sensations de brûlure dans l’urètre. Voir MST en France.

La trichomonase est une autre maladie pouvant causer des symptômes semblables à ceux de la chlamydia, une infection sexuellement transmissible qui est parasitaire à son origine, car elle est causée par des protozoaires qui peuplent les voies urinaires.

Ces possibilités d’identification erronée basées uniquement sur les symptômes IST soulignent davantage qu’il n’y a pas d’alternative aux tests d’IST (un pilier sous-estimé de la santé sexuelle).

Quand les symptômes de la chlamydia se manifesteront-ils après l’infection ?

Le temps d’apparition des symptômes de la chlamydia à la suite d’une infection possible peut varier considérablement d’une personne à l’autre, comme cela a déjà été mentionné, ou même ne pas apparaître du tout dans certains cas. Cependant, dans les cas où les symptômes se manifestent, il faut habituellement entre une à trois semaines après le moment de la transmission avant de pouvoir remarquer tout type de changement.

Dans certains cas, la chlamydia peut rester apparemment “dormante” jusqu’à ce qu’elle déclenche d’autres complications. Par exemple, la chlamydiose non traitée peut provoquer une maladie inflammatoire pelvienne (également connue sous le nom de MIP) chez les femmes et des infections des testicules chez les hommes (les deux complications peuvent avoir un impact négatif significatif sur la fertilité). Voir plus Complications Chlamydia.

Durée du traitement avant que les symptômes disparaissent 

Les personnes qui sont testées positifs à la chlamydiose lors d’un test d’IST voir un dépistage chlamydia se verront prescrire un traitement antibiotique, soit une dose unique, soit un traitement de 14 jours, selon la gravité de l’infection et l’aptitude du patient à différents types de traitement de la chlamydia. Différents symptômes vont commencer à s’améliorer à différents moments :

  • Les saignements entre les règles s’amélioreront avant la prochaine période
  • La douleur urinaire et les pertes génitales devraient s’améliorer dans la semaine suivant le début du traitement
  • La douleur ou l’inconfort dans le bassin ou les testicules devrait diminuer quelque temps après le traitement, mais cela peut prendre jusqu’à deux semaines avant que ces symptômes disparaissent complètement

Puis-je me débarrasser de la chlamydia sans traitement ? 

Il est très difficile, voire impossible pour l’organisme de se débarrasser de la chlamydia sans traitement approprié. En ne faisant rien pour traiter votre maladie, vous augmentez simplement le risque de complications supplémentaires et de problèmes de santé à long terme. Si vous avez des raisons de croire que vous avez été exposé à l’infection, il est impératif de subir un chlamydia test dès que possible et de commencer votre traitement immédiatement après le résultat positif.2

Sources : 

  1. Hommes à savoir – Medi Site
  2. Symptômes maladie – Maxi Sciences