La propolis est une résine végétale produite par les abeilles. À l’origine, les mouches à miel l’utilise pour protéger la ruche des organismes pathogènes. Grâce à ses propriétés antiseptiques, la propolis prévient la propagation des maladies infectieuses dans l’habitat des abeilles. Dès l’Antiquité, on remarque les vertus thérapeutiques de cette résine; elle permet de soigner les affections respiratoires. À l’heure actuelle, la plante sert d’antiseptique ou de désinfectant pour les plaies et blessures en raison de son action cicatrisante (régénération des tissus). On y a recours pour des cas de maladies inflammatoires (rhume, toux, sinusite etc.) ainsi que pour l’hygiène bucco-dentaire (prévention  des caries et des aphtes).

Le contenu de la page

Propolis : Définition du produit contre la calvitie

Fin 2014, des scientifiques japonais ont découvert un nouvel attribut à la propolis : la croissance du poil. En effet, leurs recherches ont mis en avant que cette matière végétale pouvait être un atout dans la lutte contre la calvitie dans la revue scientifique Journal of Agricultural and Food Chemistry. Parti du constat que la résine des abeilles avait des bénéfices dermatologiques, les chercheurs de l’Université d’Hokkaido ont voulu démontré qu’elle pouvait agir sur la pousse du cheveu. En appliquant de l’éthanol de propolis sur la peau des souris préalablement rasées, ils ont constaté une accélération de la croissance du poil par rapport aux rongeurs non traités. Comment l’expliquer ? Par définition, les chercheurs nippons invoquent la raison suivante : “La propolis stimule la croissance des poils en induisant la prolifération des kératinocytes“. Celles-ci sont des cellules présentes dans l’épiderme et constituent la kératine, dont nos cheveux sont composés à 97%. Bien sûr, ces résultats sont à prendre avec précaution puisque les tests ont été effectués sur des rongeurs non atteints par l’alopécie androgénétique. Les chercheurs veulent, tout de même, se montrer optimistes car la calvitie précoce résulte souvent d’une inflammation. Quoi donc de plus naturel, que d’associer un traitement anti-inflammatoire pour lutter contre la calvitie !

Lorsque l’on observe de plus près les substances actives dans la propolis, on remarque qu’il  y a de nombreux oligo-éléments présents dans les aliments stimulant la pousse du cheveu (voir traitements pour prévenir la chute des cheveux). Parmi les principes actifs, on retrouve entre autres des vitamines et des oligo-éléments (notamment silice, zinc et fer). Cependant, sa composition n’est pas identique en fonction des ruches et varie selon les périodes de l’année.1

Bienfaits du traitement

Grâce à sa teneur en flavanoïdes, on confère aux compléments alimentaires de propolis des propriétés antiseptiques, antibactériennes et antioxydantes. A noter tout de même que le nombre d’essai clinique manque chez l’Homme. Puisque le risque de développer une allergie à la propolis augmente avec la durée de traitement, il est recommandé de ne pas faire de cure de plus de 2-3 semaines consécutives. Consultez obligatoirement votre médecin si vous êtes allergiques aux produits de l’abeille.

Propolis : Utilisation et Posologie

On préconise l’utilisation de la propolis, lorsque l’on souffre de chute de cheveux saisonnière, l’alopécie androgénétique et la calvitie précoce. Pas besoin d’ordonnance pour l’utiliser, la propolis est en vente libre en pharmacie. Elle peut être prise sous forme de comprimés, de pâte à mâcher en plaquettes, spray ou huile essentielle à appliquer sur le cuir chevelu. Au niveau de la posologie, il est conseillé de prendre entre 600 mg et 1500 mg de propolis par jour et d’en appliquer une à deux fois par jour sur le cuir chevelu. La propolis pour lutter contre la chute de cheveux balbutie encore. On recommande de la consommer ponctuellement sous forme de cure entre trois semaines et trois mois bien qu’elle ne présente aucune toxicité.

Même si cette substance est naturelle, il faut rester prudent quand on en consomme. Il ne faut pas l’associer aux baumes tigre, du Pérou ou des préparations à base de peuplier baumier car cela peut provoquer des allergies. Si vous êtes allergique aux produits apicoles, évitez d’en ingérer.  Comme autres effets secondaires, cela peut causer  provisoirement de l’urticaire, de légères insuffisances respiratoires ou rénales.2

Où peut-on s’en procurer et à quel prix ?

Ce produit est en vente libre et disponible dans plusieurs points de vente. Vous pouvez le trouver dans les pharmacies et les boutiques cosmétiques, dans les magasins bio, sur internet ou chez certains apiculteurs. Le prix varie en fonction de la forme que vous choisissez de consommer. La plus plébiscitée est la gélule ; pour une cure d’un mois, vous pouvez débourser entre 15 et 20 euros.

Sources :

  1. Définition – Doctissimo
  2. Médicament naturel – Passeport Santé