Sur cette page, vous pourrez trouver diverses informations concernant les symptômes typiques, les méthodes de transmission, les traitements et d’autres choses utiles à savoir sur les IST les plus courantes. Vous pourrez utiliser cette page comme une référence rapide à laquelle vous pouvez accéder à tout moment pour obtenir des informations de base et des liens utiles vers des articles plus approfondis traitant des infections sexuellement transmissibles. La liste MST qui est sur cette page comprend les plus courantes maladies sexuellement transmissibles. 

Le contenu de la page

Chlamydia

Type : IST Bactérienne

Symptomatique ou asymptomatique :

Asymptomatique chez 50% des hommes et 80% des femmes affectées

Méthode de transmission : Rapports sexuels non protégés ou partage de jouets sexuels.

Curable : Oui

Traitement : Dose ponctuelle d’Azithromycine ou une semaine de DoxycyclineChlamydia test

Lire plus sur la chlamydia 

Chlamydia chez les femmes

Les symptômes typiques de la chlamydia chez les femmes sont :

  • Action d’uriner douloureuse
  • Douleur abdominale
  • Règles avec des saignements plus intensifs
  • Saignement après les rapports sexuels ou entre les périodes
  • Écoulement vaginal inattendu

Chlamydia est également connu pour provoquer la complication suivante chez les femmes :

  • Maladie inflammatoire pelvienne
  • Cervicite
  • Infertilité

Chlamydia chez les hommes

Les hommes infectés par la chlamydia peuvent présenter certains des symptômes suivants :

  •  Action d’uriner douloureuse
  • Écoulement du pénis inattendu
  • Douleur testiculaire

En outre, il existe plusieurs complications possibles :

  • Urétrite
  • Epididymite
  • Infertilité

Blennorragie ou Gonnocciccée

Type : IST bactérienne

Symptomatique ou asymptomatique :

Asymptomatique chez 10% des hommes et 50% des femmes touchées

Méthode de transmission : Sexe non protégé de tout type, partage de jouets sexuels

Méthode de diagnostic : Échantillon d’urine et écouvillon (vaginal ou cervical pour les femmes)

Curable : Oui

Traitement : injection de Ceftriaxone en plus de l’Azithromycine en comprimé unique

Gonorrhée chez les femmes

Les symptômes les plus communs de la gonorrhée chez les femmes sont :

  • Action d’uriner douloureuse
  • Douleur ou sensation de brûlure dans le bas-ventre
  • Règles plus intensives
  • Saignement après un rapport sexuel et entre deux périodes de règles
  • Écoulement vaginal vert ou jaune

En plus de ces symptômes, la gonorrhée non traitée chez les femmes peut entraîner plusieurs complications, y compris la maladie inflammatoire pelvienne et l’infertilité.1

Gonorrhée chez les hommes 

La gonorrhée provoque plusieurs symptômes récurrents chez les hommes :

  • Sensation douloureuse ou brûlante en urinant
  • Inflammation du prépuce
  • Douleur dans les testicules (rares)
  • Écoulement du pénis (blanc, jaune ou vert)

Lire la suite sur la Gonorrhée et la Super Gonorrhée

Syphilis

Type : IST Bactérienne

Symptomatique ou asymptomatique :

Symptomatique, mais avec des symptômes légers et familiers souvent inappropriés dans l’infection en phase 1

Méthode de transmission : Contact avec une plaie lors de rapports sexuels non protégés

Méthode de diagnostic : Examen médical, analyse de sang, écouvillon

Curable : Oui

Traitement : Injection intramusculaire de benzathine benzylpénicilline qui ne peut être administrée uniquement dans une clinique.

Symptômes de la syphilis et complications

Contrairement à d’autres maladies vues ici, la syphilis se manifeste de la même manière chez les hommes et chez les femmes. Si elle n’est pas traitée, elle entraînera les mêmes complications de santé.

Les symptômes habituels sont généralement divisés en trois phases distinctes, la première (dans les 10 à 90 jours suivant l’infection) étant marquée par l’apparition d’un ou plusieurs chancres sur les parties génitales. La deuxième phase commencera quelques semaines après la disparition des premiers symptômes. Elle est marquée par :

  • Gorge irritée
  • Les ganglions lymphatiques enflés (parfois d’autres glandes aussi)
  • Petites croûtes cutanées génitales ressemblant à des verrues

Le stade tertiaire peut commencer des mois ou même des années après l’infection initiale. Il est marqué par de graves complications, notamment :

  • Accident vasculaire cérébral
  • Paralysie
  • Perte permanente de la vue ou de l’ouïe
  • Arrêt cardiaque
  • Démence
  • Perte de fonctions motrices
  • Décès2

Lire la suite sur le traitement de la Syphilis

Verrues génitales (VPH)

Type : IST Virale

Symptomatique ou asymptomatique : Peut être “dormante” donc asymptomatique

Méthode de transmission : Contact de peau à peau

Méthode de diagnostic : Examen visuel et un prélèvement sous forme d’écouvillon

Curable : Non, mais un traitement approprié peut limiter les symptômes et diminuer les effets du virus

Traitement : Comprimés antiviraux oraux ou crèmes et lotions (acyclovir, Valtrex, famvir, valaciclovir)

Verrues génitales : Symptômes et complications

Les verrues génitales chez les femmes peuvent être facilement reconnues par de petites bosses charnues caractéristiques sur le vagin, le col de l’utérus, la région anale ou le haut des cuisses. En outre, il peut également causer des difficultés urinaires et des problèmes mineurs à modérés pendant la grossesse.

Chez les hommes, le papillomavirus entraîne l’apparition de bosses caractéristiques autour du pénis, du scrotum ou dans la région anale (parfois, les cuisses peuvent également être affectées). Les hommes atteints de verrues génitales remarqueront également des douleurs urétrales et des difficultés à uriner. De nombreuses crèmes sont disponibles comme Aldara, Warticon ou Condyline

Herpès génital (VSH-2)

Type : IST Virale

Symptomatique ou asymptomatique : Asymptomatique pendant un certain temps après l’infection

Méthode de transmission : Contact de peau à peau

Méthode de diagnostic : Examen visuel et un prélèvement si nécessaire

Curable : Non, mais un traitement approprié peut limiter les symptômes et diminuer les effets du virus

Traitement : Comprimés antiviraux oraux ou crèmes et lotions (aciclovir, Valtrex, famvir, valaciclovir)

Symptômes de l’herpès génital et complications 

Chez les deux sexes, l’herpès génital peut être reconnu par l’apparition de cloques et de plaies caractéristiques dans la région génitale, autour de l’anus ou sur les cuisses. Ces symptômes sont accompagnés d’urinations douloureuses et de pertes vaginales chez les femmes.

Les femmes touchées ont également un risque accru de complications de la grossesse, y compris une fausse couche.

Cette maladie, chez les deux sexes, comporte le risque que les cloques et les plaies soient infectées par des bactéries, ce qui fait que l’infection se propage à d’autres parties du corps.

Trichomonase

Type : IST parasitaire

Symptomatique ou asymptomatique : Asymptomatique dans 50% des cas

Méthode de transmission : Sexe vaginal ou partage de jouets sexuels

Méthode de diagnostic : Examen physique, échantillon d’urine et un prélèvement si nécessaire

Curable : Oui

Traitement : À base d’antibiotiques (Métronidazole ou Tinidazole)

Trichomonase chez les femmes

L’infection par ce parasite provoque une série de symptômes reconnaissables chez les femmes. Ceux-ci inclus :

  • Changements de consistance, d’odeur ou de couleur des pertes vaginales
  • Rapports sexuels douloureux
  • Action d’uriner douloureuse
  • Douleur abdominale
  • Irritation dans la zone vaginale

En plus de ces symptômes, la trichomonase peut entraîner de graves complications de santé, en particulier chez les femmes enceintes qui courent un plus grand risque de naissance prématurée et de contracter d’autres infections.3

Trichomonase chez les hommes

Cette maladie sexuellement transmissible provoque des symptômes très désagréables chez les hommes. Ceux-ci inclus :

  • Écoulement du pénis
  • Augmentation de la fréquence d’urination
  • Action d’uriner douloureuse
  • Gonflement et inflammation autour de la pointe du pénis (gland)
  • Rapports sexuels douloureux

Sachez que les complications chez les hommes sont relativement rares, le plus grand risque étant une sensibilité accrue aux infections sexuellement transmissibles et donc un potentiel mix de plusieurs maladies.

Nous avons vu la liste MST la plus courante possible, grâce aux liens vous avez pu cliquer sur les liens qui sont susceptibles de vous intéresser.

Sources : 

  1. “Chaude pisse” – Passeport sante
  2. Maladie définition – Doctissimo
  3. Symptômes chez les femmes – Sante-medecine.journaldesfemmes.fr