L’éjaculation précoce aussi appelée éjaculation prématurée est l’incapacité pour un homme à maîtriser son éjaculation et celle-ci survient très rapidement parfois pendant ou avant la pénétration.  Pourquoi éjacule t-on trop tôt ? Lorsque l’on arrive pas à gérer son excitation sexuelle, il y a une éjaculation prématurée. Quand on parle d’éjaculation précoce la durée est déterminante : cela peut aller de quelques secondes à trois minutes maximum. En temps normal, l’éjaculation se produit en moyenne au bout de 8 minutes. Ce désagrément est un problème irritant pour les deux partenaires et peut impacter les relations conjugales.

Le contenu de la page:

Qu’est-ce qu’une éjaculation précoce ?

Beaucoup d’hommes connaissent cela au cours de la vie, il ne s’agit donc pas de quelque chose d’inhabituel. On estime qu’en France environ 30% des hommes sont concernés par ce problème et 1/3 d’entre eux consultent un sexologue pour cette raison. Bien sûr, cela peut être gênant si vous rencontrez ce genre de situation, mais si cela n’arrive pas souvent, vous n’avez aucune raison d’être inquiet. Si par contre cela arrive très souvent ou à chaque fois que vous avez une relation sexuelle, il est recommandé de consulter votre médecin traitant parce que vous êtes sujet  à des éjaculations précoces récurrentes.

Par le passé, on a souvent considéré que derrière l’éjaculation prématurée se cachait des raisons psychologiques mais aujourd’hui nous savons qu’il existe des raisons biologiques à cela. Pour certains hommes, l’éjaculation précoce peut être liée aux dysfonctions érectiles (ou l’impuissance) : les hommes qui ont des difficultés à avoir une érection quand il est excité sexuellement.

Qui est concerné par l’éjaculation précoce ?

La plupart des hommes sont touchés par l’éjaculation précoce au moins une fois dans leur vie. D’après une enquête menée par la FF3S (Fédération Française de Sexologie et de Santé Sexuelle) et les laboratoires Menarini, il existe un portrait type de l’éjaculateur précoce. Il a 39 ans en moyenne et vit en couple. L’étude a été menée sur 575 individus et leurs partenaires.

L’éjaculation précoce a tendance à se manifester au début de la vie sexuelle, le plus souvent lorsqu’on est jeune ou quand on a une nouvelle partenaire. Contrairement à la dysfonction érectile, le trouble n’augmente pas avec l’âge. C’est même plutôt l’inverse, plus on vieillit moins on est concerné par le problème.

En 2013, l’institut Opinion Way a publié des résultats qui prouvent que l’éjaculation précoce est un problème majeur. En effet, 50% des hommes se déclarent concernés tandis que 43% des femmes disent connaître ce problème en parlant de leur partenaire. Les chiffres sont d’autant plus importants lorsque l’on interroge l’échantillon de 1500 hommes et femmes sexuellement actifs pour savoir s’ils en ont connu lors des 10 dernières années : 69% pour les hommes et 63% pour les femmes.

Ces chiffres à l’appui montrent bien qu’il n’y a pas de honte à souffrir d’éjaculation précoce et que cela est bien plus fréquent que l’on ne le pense. C’est pourquoi, il est recommandé de consulter son docteur, si cela persiste.

Quelles sont les symptômes de l’éjaculation précoce ?

Il n’y a pas de symptômes à proprement parler pour définir l’éjaculation prématurée. Il n’existe pas de standard qui définit quand un homme doit éjaculer. Cependant, on est capable de déterminer si une éjaculation arrive trop tôt. Elle est précoce lorsqu’elle survient avant que l’homme et son partenaire soient satisfaits. Aujourd’hui, on estime que si l’éjaculation se produit en moins d’une minute après l’introduction du pénis dans le vagin, on parle d’éjaculation prématurée. Cela peut arriver dans toutes les situations que ce soit lors de la masturbation ou lors du coït.

Quand on parle d’éjaculation prématurée, il en existe deux types : éjaculation prématurée primaire et secondaire. Elle est dite secondaire lorsque les hommes n’ont pas connu ce problème pendant une longue période et primaire lorsqu’il a toujours été présent dans la sexualité. De la même manière, on distingue les hommes qui éjaculent prématurément que ce soit lors de la masturbation ou pendant un rapport sexuel (éjaculation précoce globale) et ceux qui éjaculent précocement uniquement quand ils sont avec leur partenaire (éjaculation précoce situationnelle). Dans ce cas-là, cela est souvent lié au manque de désir pour leur compagne ou compagnon.

Quelles sont les causes de l’éjaculation précoce ?

On ne sait pas exactement pourquoi certains hommes ont des éjaculations précoces. Pendant longtemps, on a cru que seul le ressort psychologique était en question. À l’heure actuelle, on sait qu’il y a plus de choses derrières et que l’éjaculation précoce était un mécanisme bien plus complexe. C’est un mélange de facteurs psychologiques et biologiques qui se cache derrière ce trouble.

Causes psychologiques

Certains médecins croient que les habitudes que vous prenez au début de votre vie sexuelle vous suivent ensuite toute votre vie et peuvent affecter votre vie plus tard. Cela peut arriver lorsque l’on cherche à atteindre l’orgasme. Par ailleurs, le sentiment de culpabilité peut être à l’origine de l’éjaculation précoce.

Vous pouvez aussi souffrir d’éjaculation prématurée, si vous souffrez de dysfonction érectile, appelé impuissance dans le langage courant. Les hommes qui ont peur d’être incapables de maintenir une érection pendant le coït peuvent se précipiter pour initier le rapport sexuel pour pallier cela. Une telle habitude peut être difficile à changer.

L’anxiété peut être une des sources de l’éjaculation précoce. Cette anxiété peut être imputée à la performance sexuelle ou liées à d’autres causes.

Causes biologiques

Avant l’éjaculation, les spermatozoïdes remontent le canal déférent et sont stockés dans les vésicules séminales. Le sperme est le résultat de la contraction de des canaux éjaculateurs, des vésicules séminales, de la prostate ainsi que des glandes bulbo-urétrales. Les muscles périnéaux, à la base du pénis, eux, se contractent à leur tour à cause de la tension et permettent l’expulsion du sperme : c’est le réflexe éjaculatoire.

Tout ce mécanisme est géré par le système nerveux et son contrôle est indépendant de notre volonté.  Les troubles hormonaux  peuvent venir perturber le réflexe éjaculatoire, tout comme les inflammations et infections de la prostate ou de l’urètre. Dans des cas plus rares, le système nerveux peut moins bien fonctionner à cause de l’abus de médicaments ou drogues (opiacés, amphétamines etc.) et consommation excessive d’alcool .

La combinaison de facteurs psychologiques et biologiques favorisent l’éjaculation précoce. Différentes maladies peuvent provoquer l’éjaculation prématurée. Par exemple, une condition cardiaque fragile peut rendre anxieux au moment du rapport sexuel, cela peut pousser l’individu à précipiter l’orgasme. Une autre raison pour l’éjaculation prématurée est le stress. Cela peut limiter la capacité à se détendre et se concentrer pendant le coït, ce qui vous fait vous éjaculer trop vite.

Comment diagnostiquer l’éjaculation précoce ?

Il est souvent très facile et simple de diagnostiquer l’éjaculation précoce. Lors de l’examen, le médecin vous posera des questions à propos de votre sexualité, parfois le partenaire peut participer. Malgré le fait que cela peut être gênant d’aborder son intimité , il est important de réponde le plus honnêtement possible, car le docteur est le mieux placé pour être capable de diagnostiquer correctement et de vous conseiller.1

Les questions, qui peuvent être posées, sont les suivantes :

  • Quelle est la fréquence de vos éjaculations précoces ?
  • Connaissez-vous des éjaculations précoces avec un(e) ou plusieurs partenaires ?
  • Avez-vous une éjaculation prématurée à chaque fois que vous avez une relation sexuelle ?
  • Quelle est la fréquence de vos rapports sexuels ?
  • Éprouvez des difficultés à obtenir ou maintenir une érection ?
  • Est-ce que vous suivez un traitement médicamenteux?

Comment traiter l’éjaculation précoce ?

Il existe différentes options pour traiter l’éjaculation prématurée. Pour de nombreux hommes, combiner les traitements peut s’avérer être une bonne solution.2

Rééducation sexuelle

La thérapie sexuelle peut inclure plusieurs étapes. Par exemple, on peut vous demander de vous masturber une heure avant un rapport sexuel afin de retarder le jet pendant le sexe. Par exemple, on peut vous demander d’éviter d’avoir des relations sexuelles pendant une longue période et à la place de vous concentrer sur des jeux sexuels pour ressentir moins de pression au moment de passer à l’acte.

La méthode du “stop & go”

Votre médecin peut aussi vous parler de la méthode “stop & go”. Lors de cette méthode, vous devez commencer le rapport sexuel comme vous avez l’habitude de le faire et lorsque vous sentez que vous êtes prêt à éjaculer, vous devez arrêter ce que vous faîtes et revenez aux préliminaires avant de recommencer. Si votre envie est trop pressante, il existe une solution plus radicale. Votre partenaire ou vous-même doit effectuer une pression sur le gland avec le pouce et l’index pendant au moins 30 secondes jusqu’à ce que l’envie d’éjaculer passe. Si vous ressentez encore le besoin d’éjaculer prématurément, répétez le procédé.  Après avoir essayé cet exercice pendant un moment, l’envie de pénétrer son ou sa partenaire sans aller trop vite devient une habitude et par conséquent vous n’avez plus besoin d’utiliser cette méthode.

Le but de l’exercice est de vous faire prendre conscience de vos sensations.

Médicaments

Vous pouvez prendre des antidépresseurs, des produits à base de lidocaïne à appliquer localement pour arrêter l’éjaculation précoce ou un traitement pharmacologique remboursé en partie par l’Assurance maladie.

Sexothérapie

La sexothérapie permet de traiter les blocages mentaux et physiques. Cela peut aider un couple de parler à un sexologue pour parler des problèmes qu’ils rencontrent.

Psychothérapie

Si vous décidez de suivre une psychothérapie, vous parlerez de votre relation et de vos diverses expériences. Cela peut aider à diminuer l’anxiété liée la performance. Le thérapeute vous permettra de trouver des moyens d’affronter le stress causé par l’éjaculation prématurée.

Seuls 15% des personnes concernées selon Opinion Way suivent cette démarche car le sujet est considéré comme tabou. Et pourtant en parler avec un professionnel ou avec son partenaire peut s’avérer être une solution.

Comment prévenir l’éjaculation précoce ?

Il n’y a pas grand chose que vous puissiez faire pour prévenir et éviter une éjaculation prématurée. Cela est très difficile à maîtriser. Vous pouvez cependant en parler avec votre partenaire si vous êtes nerveux ou appréhendez d’avoir une relation sexuelle. En abordant les problèmes que vous vivez, vous pouvez changez votre routine sexuelle et trouver un équilibre qui vous convienne mieux. Si vous avez des questions à ce sujet, vous recommande de consulter votre médecin traitant ou un spécialiste.

Sources :

  1. Ejaculation prématurée – AFU
  2. Traitement – Passeport Santé