La chlamydia est une infection sexuellement transmissible (IST), qui est très courante chez la population jeune. Il s’agit de la maladie sexuelle la plus transmise en Amérique du Nord et en Europe, la France ne fait pas exception. En effet, en 2011 la chlamydia concernait entre 2000 à 4000 personnes pour 100 000 habitants par an. Cette infection touche plus particulièrement la tranche d’âge 16-24 ans. La bactérie chlamydiae trachomatis tramsmet l’infection. Si en France cette bactérie est connue pour causer la maladie vénérienne, dans les pays en voie de développement elle est associée au trachome, une maladie contagieuse qui affecte l’oeil et peut conduire jusqu’à la cécité. La bactérie s’attaque en général aux cellules de l’urètre et le col de l’utérus ainsi que le rectum. Vous pouvez aussi avoir la chlamydia dans la gorge.

Le contenu de la page

Tout savoir sur cette MST, la Chlamydia, voici les causes

La chlamydia est une maladie vénérienne contagieuse dès lors qu’il y a une activité sexuelle (vaginale, orale ou anale) non protégée comme de nombreuses IST. Les modes de contamination sont multiples même si les plus courants sont la pénétration vaginale ou anale. Le sextoy peut aussi être un moyen de transmission, s’il est partagé. Vous ne pouvez pas avoir la maladie, si vous avez des relations sexuelles protégées et que votre partenaire n’est pas infecté. En revanche, si vous avez une activité sexuelle non protégé et que votre partenaire est infecté. Si vous apprenez que votre compagnon est touché par la chlamydia ou si vous éprouvez des symptômes similaires à une IST, il est important que vous contactiez votre médecin afin que vous puissiez recevoir un chlamydia traitement. Si vous ne faîtes rien, vous pourriez contaminer d’autres personnes voire pire devenir stérile.

La meilleure manière de ne pas avoir la chlamydia est de se protéger. À chaque fois que vous avez l’intention d’avoir un rapport sexuel avec un inconnu ou lorsque vous ne savez pas si la personne a été dépistée, il est nécessaire d’utiliser un préservatif. Il est donc conseillé de porter un préservatif lorsque vous pratiquez le sexe oral, la pénétration vaginale et anale. Il faut noter que la chlamydia est rarement transmise par cunnilingus. Si vous utilisez des sextoys, pensez à le recouvrir d’un préservatif. Si vous avez l’habitude d’avoir plusieurs partenaires et de ne pas utiliser de préservatif, cela vaut la peine d’envisager le port du préservatif pour éviter afin de ne pas être contaminée et de ne pas contaminer les autres. En dehors de la chlamydia, il est important de se protéger à chaque fois que vous avez une relation sexuelle pour ne pas contracter d’autres IST.

Chlamydia chez les hommes et chez les femmes : Symptômes

Il est souvent difficile pour les porteurs de l’infection de savoir s’ils ont la chlamydia. Dans la plupart des cas, il n’y a pas de symptômes déclarés car plus de 50% des hommes et 70% des femmes n’ont pas de signes qui laissent penser qu’ils sont malades et par conséquent ne le savent pas. La plupart du temps, aucun effet indésirable ne se manifeste, les individus peuvent ainsi pendant un certain temps ne pas réaliser qu’ils sont infectés. Malheureusement, de cette manière vous avez de grandes chances de contaminer quelqu’un avant même de vous rendre compte que vous êtes touché par la maladie.

Si vous avez l’infection, 1 à 3 semaines peuvent s’écouler avant que les symptômes de la chlamydia ne se manifestent, si ceux-ci se déclenchent. Si vous ressentez les symptômes suivants, vous devez rapidement en parler à votre médecin traitant. Ces symptômes peuvent inclure des infections urinaires: des démangeaisons ou des picotements au moment d’uriner, éprouver une douleur lancinante lorsque vous urinez, écoulement laiteux provenant de l’urètre et pertes vaginales.

Si jamais vous observez des symptômes similaires, vous devez contacter votre docteur afin qu’il puisse diagnostiquer si vous êtes atteint de la MST. Si vous êtes effectivement diagnostiqué comme porteur de l’infection, vous devez informer vos partenaires sexuels précédents  avec qui vous avez eu des rapports non protégés pour éviter qu’ils ne transmettent cette maladie à d’autres personnes. Il y a une forte chance pour qu’ils aient été infecté. Si vous ne leur dîtes pas, cela peut être dangereux pour eux car ils n’ont probablement pas encore eu de symptômes. Vous ne devriez pas avoir honte de les appeler et de leur parler du problème car un bon nombre d’entre eux pourraient être concernés. Au final, il se peut que vous leur rendiez service en le leur disant.1

Comment se fait le dépistage de l’IST

Votre médecin fait un prélèvement au niveau de l’urètre pour les hommes et du col de l’utérus pour les femmes. Le moyen le plus courant pour être diagnostiqué et de faire un test urinaire qui détecte si vous avez ou non la chlamydia. Il est en général pratiqué par son médecin traitant. Pour la femme, il est possible de faire un prélèvement à l’aide d’une pipette pour recueillir du fluide vaginal. Vous pouvez obtenir ces résultats sous 3 à 7 jours après avoir effectué le test. Il est important d’avoir un diagnostic précis car la chlamydia est très proche d’une autre MST la gonorrhée, appelée familièrement la “chaude-pisse”. Ces deux infections doivent être traitées différemment et c’est pourquoi il est important de déterminer le bon diagnostic afin d’avoir un traitement approprié. La gonorrhée fait l’objet d’injections tandis que la chlamydia se soigne plus facilement.

Tests de l’infection sexuellement transmissible : Comment faire ?

Il est très simple de traiter la chlamydia. Il vous suffit de prendre des antibiotiques des familles des tétracylines, des macrolides et des fluoroquinolones. L’infection disparaît sous 7 à 10 jours. Tant que vous n’avez pas les résultats de vos analyses et que vous suivez votre traitement, il est important de rappeler que l’on ne doit pas avoir de relation sexuelle pendant cette période ou alors que l’on doit absolument utiliser un préservatif pour se protéger afin de ne pas attraper l’infection et son partenaire pour éviter qu’elle ne se propage.

Il est impératif de suivre un traitement contre la chlamydia le plus rapidement possible, car cela empêche des complications. Si ce n’est pas traité, il peut y avoir différentes complications et dans les pires cas, cela peut conduire à la stérilité.2

Traitement contre la chlamydia, possible sans ordonnance ?

Afin d’être traité contre la chlamydia, vous devez prendre des antibiotiques sous la forme de macrolide, tétracycline ou fluoroquinolones. Vous pouvez en obtenir en vous munissant de l’ordonnance rédigée par votre docteur après votre examen médical. Le traitement à base d’azithromycine est recommandé.

Pour de nombreux individus se rendre chez le docteur et avoir un diagnostic peut se révéler être une épreuve. Parce que la chlamydia est considérée comme un sujet tabou, un certain nombre de personnes refusent d’aller chez leur médecin traitant et cherchent à la place des réponses à leurs questions sur internet. Il est possible, en effet, de recevoir un test à la maison via des services en lignes au lieu de prendre rendez-vous chez son médecin. Enfin, il y a ceux qui préfèrent chercher des médicaments sur internet plutôt que d’obtenir une prescription pour des antibiotiques auprès de leur docteur. Voir aussi les pages Test chlamydia et Test de dépistage IST.

En ligne, vous pouvez trouver de nombreux fournisseurs de prétendus moyens de contraception contre l’infection. Parce que l’on ne peut jamais vraiment être sûr de la composition de ces comprimés, il faut étudier ces médicaments attentivement avant d’acheter ces pilules. Il se peut qu’au final les comprimés n’ait aucun effet voir dans le pire des scénarios être dangereux pour la santé. Si vous faîtes confiance aveuglément à ce traitement en pensant qu’il marche, cela veut aussi dire que vous pouvez continuer à être porteur de la maladie, sans en être conscient. De cette manière, vous risquez de la transmettre à d’autres si vous des relations sexuelles non protégées.

C’est précisément pour cette raison que sur DrSeb.com nous recommandons toujours d’aller voir votre médecin si vous éprouvez des symptômes ou si vous avez des questions sur la chlamydia. Cela reste le meilleur moyen de prévention pour vous protéger et de ne pas exposer les autres à ce risque.3

Infection à chlamydia chez l’homme

En tant qu’homme si vous avez un rapport sexuel non protégé avec quelqu’un qui a la chlamydia, vous avez environ 20% d’être infecté après la première relation sexuelle avec la personne. Entre 25% et 50% des hommes qui ont été affectés par l’infection ne voient pas les symptômes.

Même s’il est vrai que ces symptômes sont difficiles à détecter, il existe des signes avant-coureurs auxquels vous devez répondre si vous les éprouvez. Si vous remarquez un liquide blanchâtre ou clair à l’extrémité de votre pénis, si vous ressentez des douleurs ou des brûlures au moment d’uriner ou si vous avez mal aux testicules, il est important de voir votre docteur le plus vite possible. Par ailleurs, vous pouvez aussi avoir mal à la gorge, des saignements au niveau du rectum et une inflammation de l’œil.

Si vous n’êtes pas traité, la chlamydia peut engendrer diverses complications qui peuvent éventuellement mener à la stérilité. La chlamydiose est nuisible pour l’appareil reproducteur – elle affecte le sperme et peut causer une inflammation de l’épididyme. Elle a une grande influence sur le sperme de l’homme. Les hommes infectés ont un sperme qui comporte jusqu’à 80% plus d’anomalies qu’un individu non porteur de la maladie.

Par conséquent, il est très important de prendre rendez-vous avec son docteur, si vous avez la moindre suspicion concernant une contamination. Vous pouvez être testé soit grâce un test urinaire soit par le biais d’un prélèvement dans l’urètre. Cela prendra quelques jours pour avoir une réponse et ensuite il vous sera remis une ordonnance pour des antibiotiques, pour être traité.

Souvenez-vous toujours d’informer vos partenaires avec qui vous avez une activité sexuelle non protégée, que vous avez la chlamydia. Il se peut que les symptômes ne se manifestent pas et qu’ils soient en présence de la maladie. Il y a une plus grande chance chez la femme d’être affectée, vous devriez donc informer immédiatement vos anciennes partenaires.

Infection à chlamydia chez la femme

Si vous êtes une femme et que vous avez eu un rapport sexuel non protégé avec quelqu’un qui a la chlamydia, vous avez 40% de chances d’être concernée dès le premier rapport sexuel avec la personne. environ 1 femme sur 20 est touchée par la maladie et jusqu’à 30 % d’entre elles ne ressentent pas de symptômes.

Cependant, il y a de nombreuses femmes qui éprouvent les symptôme ci-dessous, et si cela est votre cas, il est important de vous rendre chez votre médecin traitant. Les symptômes sont le plus souvent: sensation de brûlure en urinant, pertes vaginales inhabituelles (blanchâtres ou jaunes) et le besoin d’uriner plus que d’habitude. Il y a d’autres effets indésirables comme les saignements entre les règles, ou encore durant ou après les relations sexuelles, douleur lors des relations sexuelles, douleurs abdominales basses ou dans la partie inférieure du dos, rectite (inflammation de la paroi du rectum) ou écoulement anormal par l’anus. Ces symptômes se déclenchent en général si la chlamydia n’est pas prise en charge immédiatement.

Dans le pire des cas, une femme peut avoir une maladie inflammatoire pelvienne, ce qui signifie que l’ovule fécondée peut avoir du mal à passer dans la trompe fallope et dans l’utérus. En raison de cela, il peut être difficile pour une femme de tomber enceinte, il se peut qu’elle devienne stérile. Voir aussi MST et grossesse.

Si vous remarquez que vous avez des symptômes de la chlamydia ou si vous apprenez que vos précédents partenaires ont été affectés par la maladie, il est important que vous abordiez le sujet avec votre médecin traitant. Celui-ci peut soit collecter un échantillon de votre urine ou prélever votre fluide vaginale à l’aide d’une pipette. Si vous avez la chlamydia, votre docteur vous prescrira des antibiotiques. Le traitement doit être suivi pendant 7 à 10 jours.

Si vous êtes effectivement porteurs de la maladie, il est impératif que vous contactiez vos anciens partenaires pour les mettre au courant de votre situation. Dans le cas contraire, ils pourraient se balader en étant infectés sans le savoir. Par ailleurs, vous ne devez pas avoir de relations sexuelles pendant le traitement et penser à toujours utiliser un préservatif si vous envisagez d’avoir un rapport sexuel.

Si vous avez d’autres questions concernant la chlamydia, Mondan vous recommande d’en parler avec votre médecin traitant.

Sources : 

  1. Définition maladie – Doctissimo
  2. Dépistage maladie – Dépistage Belgique
  3. Information IST – Itss Gouvernement Canadien